Xavier de Labarrière
Expert-comptable, Commissaire aux comptes & Coach Uston, a accompagné et formé plus de 3.000 entrepreneurs TPE et PME, depuis plus de 20 ans.

Portage administratif pour micro-entrepreneur comment ça marche ?

par | 23 Juil 2019

Accueil » Portage administratif pour micro-entrepreneur comment ça marche ?
Temps de lecture : 5 minutes

Le portage administratif est un service proposé par certaines entreprises de portage salarial. Il permet de faire porter son contrat par une entreprise de portage, et de se faire payer sous forme d’honoraires. Si vous êtes micro-entrepreneur, le portage administratif présente de nombreux avantages. Explications.

Le portage administratif : comment ça marche ?

Vous êtes par exemple consultant et avez votre propre structure (SASU, EURL, EIRL, ou micro-entreprise). Vous pouvez passer par une société de portage pour facturer vos clients.

Ça fonctionne comme le portage salarial. Mais au lieu de vous verser un salaire, la société de portage vous verse des honoraires.

Voici les 8 étapes du portage administratif :

  1. Vous négociez le tarif, la nature de la prestation directement avec votre client (“le client final”),
  2. La société de portage administratif signe un bon de commande 1 avec le client final
  3. Vous signez un bon de commande 2 avec la société de portage administratif,
  4. A la fin de la prestation, vous envoyez un compte rendu d’activité à la société de portage administratif,
  5. La société de portage administratif envoie une facture au client final,
  6. Vous envoyez votre facture à la société de portage administratif,
  7. Le client final paye la société de portage,
  8. La société de portage vous paye lorsque le client final l’aura payée, et après avoir retenu le montant de sa rémunération.

Attention : Le portage administratif impose quelques contraintes :

TVA – La société de portage facture ses prestations avec TVA.

Si vous êtes micro-entrepreneur exonéré de TVA, vos clients finaux devront donc payer la TVA à la société de portage. 

Par exemple, si vous facturiez vos clients en micro-entrepreneur 5.000 €, la société de portage administratif devra facturer 5000 + 20% de TVA (soit 1.000 €), soit 6.000 € TTC.

Ce sera neutre pour votre client, si c’est une entreprise et qu’elle peut se faire rembourser par l’état les 1.000 € de TVA qu’elle aura payé en plus.

Si votre client est une association, vous risquez de perdre les 20% de votre facturation en plus, puisqu’elle ne pourra pas se les faire rembourser. Elle demandera à la société de portage d’être facturée 5.000 € TTC. Celle-ci reversera 833 € de TVA (5.000/1,20) à l’état. Et vous reversera le reste 4.167 € (avant de retenir sa propre rémunération).

Par contre, si vous êtes micro-entrepreneur soumis à TVA, cela ne change rien, ni pour vous, ni pour vos clients. Puisque votre client recevra dans tous les cas, une facture avec TVA.

Assurance – La société de portage administratif vous demandera une quittance d’assurance responsabilité civile professionnelle.

Cotisations sociales – Elle vous demandera également une attestation indiquant que vous êtes à jour de vos cotisations sociales (téléchargeable sur le site de l’URSSAF).

Portage administratif : combien ça coûte ?

La prestation de portage administratif coûte 3% à 10% du montant TTC facturé au client final.

Attention, dans tous les cas, vous devez tenir compte des 20% de TVA que la société de portage va facturer à vos clients et reverser directement à l’état.

Exemple :

Cas 1 : Facturation directe en tant que micro-entrepreneur exonéré de TVA

En tant que Micro-entrepreneur, vous facturez 3.000 € à votre client, la société LEGRAND, directement. Celle-ci vous paye les 3.000 € à l’échéance de la facture.

Au final, il vous reste 3.000 €.

Cas 2 : Facturation en passant par une société de portage (vous êtes micro-entrepreneur exonéré de TVA)

Vous devez facturer 3.000 HT à votre client la société LEGRAND.

La société de portage facture 3.000 HT à votre client, auxquels elle ajoute 20% de TVA. Elle facture donc 3.600 TTC à votre client final. Le client lui verse à les 3.600 € à l’échéance de la facture.

En tant que micro-entrepreneur exonéré de TVA, vous lui refacturez le montant HT : 3.000 HT. Elle vous reverse 2.820 € après déduction de sa commission 5% (2.820 € = 3.000 € – 5% x 3.600 €).

A la fin, il vous reste donc 2.820 €.

Cas 3 : Facturation en passant par une société de portage (vous êtes micro-entrepreneur assujetti à TVA)

La société de portage facture 3.000 HT à votre client, auxquels elle ajoute 20% de TVA. Elle facture donc 3.600 TTC à votre client final. Le client lui verse à les 3.600 € à l’échéance de la facture.

En tant que micro-entrepreneur assujetti à TVA, vous lui refacturez le montant HT : 3.000 HT auxquels s’ajoutent 600 € de TVA. Soit 3.600 € TTC. Elle vous reverse 3.420 € après déduction de sa commission 5% (3.420 € = 3.600 – 5% x 3.600 €).

Vous reversez ensuite à l’état la TVA, soit 600 €. Au final, comme pour le micro-entrepreneur exonéré de TVA, il vous reste 2.820 € (2.820 € = 3.430 € – 600 €).

Au final, il vous reste donc là aussi 2.820 €.

Micro-entrepreneur et portage administratif : quels avantages ?

Le premier avantage du portage administratif, c’est la simplicité administrative. Vous ne vous occupez de presque rien. Puisque c’est la société de portage qui s’occupe par exemple du suivi du règlement de votre client.

Le deuxième avantage est une opportunité fiscale si vous êtes micro-entrepreneur

En tant que micro-entrepreneur, votre impôt sur le revenu et vos charges sociales sont calculées sur votre chiffre d’affaires « encaissé ». C’est-à-dire les sommes qui arrivent sur votre compte bancaire. Et non pas sur votre chiffre d’affaires facturé.

Avec une société de portage administratif, l’argent qu’elle facture et encaisse « pour votre compte » n’est pas taxé à l’impôt sur le revenu, tant qu’elle ne vous l’a pas reversé.

Exemple :

Vous devez facturer 5.000 € à un client (“le client final”) au mois d’octobre 2019.

Pour ça, vous demandez à la société de portage administratif PAD de facturer votre client fin octobre 2019.

Le client final paye PAD le 15/12 pour 5.000 €.

Vous facturez PAD le 15/12 à votre tour de 5.000 €.

PAD vous paye 5000 € en janvier 2020.

Vous encaissez donc votre chiffre d’affaires 5000 € facturés par PAD en 2020.

Ce décalage peut vous permettre de conserver les bénéfices du régime de la micro-entreprise si vous dépassez tout juste le plafond en fin d’année.

Utiliser une société de portage si vos clients sont des particuliers : est-ce possible ?

En général, les entreprises de portage salarial ou de portage administratif ne travaillent pas avec des particuliers ou des personnes physiques. Elles acceptent de facturer uniquement les sociétés ou les grosses associations.

Partager cet article à vos amis entrepreneurs