Xavier de Labarrière
Expert-comptable, Commissaire aux comptes & Coach Uston, a accompagné et formé plus de 3.000 entrepreneurs TPE et PME, depuis plus de 20 ans.

5 secrets bien gardés d’expert-comptable

par | 25 Juin 2019

Accueil » 5 secrets bien gardés d’expert-comptable
Temps de lecture : 4 minutes

Ça vous dirait de connaître quelques secrets d’expert-comptable ? Ces conseils qui vous permettent de payer moins d’impôts, de baisser vos charges ou bien de réduire certaines dépenses. Des conseils que certains experts-comptables appliquent pour leur entreprise, mais ne partagent pas toujours avec leurs clients. Pourquoi ? Je vais vous l’expliquer dans cet article.

Pendant plus de 20 ans, j’ai été expert-comptable et j’ai rencontré des entrepreneurs qui me disaient :

  • “ Je travaille toujours plus et j’ai l’impression de gagner toujours moins.”
  • “ J’ai payé beaucoup d’impôt sur le revenu l’année dernière, mes comptes bancaires pro et perso sont dans le rouge. Je ne comprends pas ce qui se passe !”
  • “J’ai vraiment l’impression de ne rien optimiser du tout. Ni coté impôts. Ni côté dépenses. Et je n’ai pas de conseils clairs sur ces sujets. “

De l’autre côté, je voyais des experts-comptables qui parfois faisaient le contraire de ce qu’ils conseillent à leurs clients.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous partager aujourd’hui 5 secrets qui pourront vous servir pour payer moins d’impôts et/ou dépenser moins.

Les voici :

# Secret N1 : “Passer en comptabilité ses costumes, des billets de spectacle, des bouteilles de vin … c’est possible.

Le fait qu’une dépense puisse être passée dans sa comptabilité dépend d’une seule chose : le fait que la dépense soit engagée ou non dans l’intérêt direct de votre entreprise.

Si c’est le cas, elle est considérée comme une dépense 100% professionnelle.

Si c’est le cas, mais qu’elle vous sert aussi dans vos activités personnelles, c’est ce qu’on appelle une dépense “mixte”. Une partie seulement de cette dépense peut être prise en charge par votre entreprise.

Dans les deux cas, elles vous permettront de baisser vos impôts et vos charges sociales.

Mais attention, il existe également des dépenses dites “interdites” qui vous exposeront en cas de contrôle fiscal à un redressement.

Pour savoir précisément ce que vous pouvez passer dans vos charges, n’hésitez pas à télécharger mon livre blanc sur le sujet :

Quels frais vous pouvez (ou non) passer en comptabilité, selon votre activité ?

# Secret N2 : “Si vous achetez vos locaux professionnels, faites-le à partir de votre entreprise actuelle (ou d’une SCI dont elle est la seule actionnaire).”

La plupart des experts-comptables vous disent que pour acheter vos bureaux ou votre boutique, il faut créer une SCI complètement indépendante de votre entreprise. Ca permet de limiter les risques si votre entreprise dépose le bilan.

C’est vrai. Pourtant, la plupart d’entre eux font le contraire. Ils créent une SCI dont l’actionnaire unique est souvent leur entreprise.

Pourquoi ?

Parce que ce schéma, un peu plus “risqué” il est vrai, est fiscalement plus intéressant.

Puisqu’il permet à votre entreprise de déduire de son bénéfice imposable, une partie de l’investissement immobilier (l’équivalent de son amortissement sur 25 ou 30 ans).

# Secret N3 : “Pour ne pas payer d’impôt sur les plus-values en cas de cession de votre entreprise, placez au moins la moitié de vos titres dans une holding. ”

Tout le monde dit que les impôts sont trop élevés en France. C’est en partie vrai. Mais pas pour tout le monde. Et surtout pas pour les entrepreneurs bien conseillés qui réussissent.

Savez-vous que depuis 2007, les plus-values sur cession des titres (EURL, SARL, SAS, etc.) détenues par des holdings, sont presque totalement exonérées d’impôt sur les plus-values après 2 ans de détention ?

C’est pour cette raison que la plupart des experts-comptables et avocats créent une holding pour porter les titres des entreprises dans lesquelles ils sont actionnaires et parfois dirigeants.

 

# Secret N4 : “Le véritable objectif de votre expert-comptable, ce n’est pas de vous faire payer le moins d’impôts possible. C’est qu’en cas de contrôle fiscal vous soyez redressé au minimum.”

C’est un constat assez surprenant : la JOIE de l’entrepreneur qui reçoit une notification de redressement après un contrôle fiscal, lorsque en dernière page figure la mention  :

– Redressement : NÉANT.

Certains en sont tellement fiers, qu’ils encadrent le courrier dans leur bureau !

C’est la preuve que pour un entrepreneur français, un contrôle fiscal sans redressement, c’est qu’il a un excellent expert-comptable

Question de point de vue.

Un bon expert-comptable d’après moi, c’est aussi celui qui permet à son client de payer le minimum d’impôts. Et pas forcément de ne pas être redressé fiscalement. Pour payer moins d’impôts, cela peut conduire à des prises de position parfois discutables avec l’administration fiscale.

Et si on prend des positions “discutables”, en cas de contrôle fiscal, c’est un peu normal de devoir payer des impôts. Non ?

# Secret N5 : “Beaucoup d’experts-comptables vous facturent des opérations de saisie comptable qui peuvent être totalement automatisées.”

Il existe aujourd’hui des services en ligne qui permettent aux experts-comptables de récupérer en format numérique tous les relevés bancaires de leurs clients, puis de transformer les lignes bancaires qui y figurent, en lignes comptables, automatiquement.

Il existe également des logiciels qui « lisent » le contenu des factures et qui peuvent, là aussi, les transformer en écritures comptables.

La plupart des experts-comptables utilisent ces technologies pour faire leur propre comptabilité. Alors, assurez vous que votre expert-comptable les utilise bien pour faire la comptabilité de votre entreprise.

Ce qui permettra de réduire jusqu’à 80% le coût de saisie de vos données comptables !

Partager cet article à vos amis entrepreneurs